MESSIRE JEHAN RÉCIDIVE

Vous vous souvenez, il parcourt le pays pour moi (entre autres) et je fais de même pour lui(entre autres).
Et quel talent!!!!

Voir sa précédente prose

A Dame Nadine
(à la manière de Pierre Naudin)

A tous ceux qui ces présentes verront, nous, messire Jehan ; Salut.
Vous ramentevez vous ? Permettez qu'une fois encore, je desrieule.
Chevauchant de rebours en notre duché de Normandie, je songeais quiettement à vous. Vous ne m'aviez laissé qu'une piste à suivre, que vous aviez su obtenir après vous être accommodée à une personne sans doute plus affranchie que moi... Condamné ainsi à la déshérence, je continuais mon rèze plein d'espoir.
A la pique, arrivé hodé à St Lo tant, déjà, le soleil frappait mon crâne, j'y posais mes bagues. Plutôt que de m'acagnarder céans ou de me ventrouiller avec un oxycrat près du bassin à l'ombre du fort, je m'attelais à cette tâche, prêt à faire une braverie à quiconque m'empêcherait, tant les places étaient rares. Songeant que, peut être, un autre, déjà, avait trouvé ce que je cherchais et satisfait votre appétit, je m'efforçais de ne point y croire.
Foin de caquetades, j'ai trouvé quelques-uns uns des vôtres et en suis autant fort aise que je suis mari de ne pas en avoir trouvé plus pour vous regraçier de votre aide. Je ne fus point chiche face ni pleure pain de mon temps aussi suis-je malgré tout fier de ma picorée que vous pourrez découvrir dès que vous m'aurez tenu informé de votre retour.
Je ne vous appellerais point ce jour mignotte garce car, si je peux me jacter que ma précédente missive ait conjoui certains,d'aucuns chattemites et autres linfards vaunéants s'étaient offusqués qu'en ces termes je vous parle. Aussi, permettez, noble dame, que je vous donne la brassée tant votre bénignité est grande et souhaite que votre mesnie vous soutienne et omniement, vous circonde de près au
milieu des intempéries...

 

PS : Encore une fois merci à Pierre Naudin et Robert Merle qui, à travers leurs romans historiques, très bien documentés, m'ont initié au vieux français. (PUB !) Soyez certains que malgré cela je suis tout à fait normal (je me vante, mais cela fait du bien avec cette canicule)

Pour précision, dans l'ordre :
ramentevez : souvenez
desrieule : sorte des règles
rebours : retour
quiettement : tranquillement
accommodée à : entendue avec
affranchie : savante (un doute:argot ou vieux français ?)
rèze : voyage
pique : aube
hodé : fatigué
bagues : bagages
acagnarder céans : paresser ici
ventrouiller : vautrer
oxycrat : mélange désaltérant d'eau et de vinaigre (essayez, c'est ... spécial !)
faire une braverie : défier
appétit : désir, envie
Foin de caquetades : Finissons en avec les bavardages
fort aise : content
mari : désolé (c'est du vieux français, pas de la misogynie... quoi que.. )
regrâcier : remercier
chiche face ni pleure pain : avare (2 synonymes)
ma picorée : mon butin, ce que j'ai trouvé, pêché, chassé...
mignotte : petite fille
garce : féminin de gars
jacter : vanter
conjoui : réjoui
d'aucuns chattemites : certains hypocrites
linfards : méchants
vaunéants : sans valeur
noble dame : femme noble (diffèrent de dame (bourgeoise) et garce (femme du peuple))
brassée : accolade
bénignité : bonté
votre mesnie : ce qui est à vous, les vôtres(parents, amis mais aussi vos biens, terres, châteaux...)
omniement : tous ensemble
circonde : entoure
intempéries : maladies


© Jean-Marc MERIGOT