CE MOMENT ÉTAIT VRAIMENT BIEN

Je sors ce soir , je m'en vais
Je me ferai un ciné
Ce sera sans doute un navet

Ce sera rose ou bien noir

Ce sera un four
L'histoire d'un impossible amour
Comme ils le sont toujours , toujours

Mais à la fois si bien conté
Que j'en oublierai l'essentiel
Invisible ...

Et je revois tes prunelles

Me reviennent des mots qui m'ont étranglée
Ceux de ce roman
Qui m'a tant remuée
Ton premier cadeau , mon Aimé

C'est décidé , ce sera un navet
De l'amour , on fait tout un ciné
De ton Amour , mon Amour , j'ai tout gardé

De l'amour , j'ai tout oublié ,
Les mots chantés , les mots contés
De tes yeux , j'ai gardé la vérité

De tes yeux , j'ai gardé la vérité
De tes yeux , même quand ils étaient fermés
Je t'aimais et je t'aimerai

©Nadine Bretagnolle-Mai 2003