DEUX ÉTRANGERS

 

Ne reste pas là comme ça
Entre, voyons , assieds-toi
Tu as grossi, n'est-ce- pas ?
Grandir , tu ne le pourrais pas
A nos âges, on se tasse
On est bon pour la casse

Du sucre dans ton café?
Non , tu n'as pas changé.
Je ne te reconnais pas
Et pourtant c'est bien toi

Mais suis-je encore moi
Celle qui t'aimait d'un amour si léger?
Celle que ton sourire faisait planer?
J'ai besoin de gravité
J'ai peur de retomber
Mais ton regard , là , il me brûle

Alors nous nous serions trompés?
Je suis glacée

Une autre tasse?
Non, je suis lasse
Tout ça me dépasse
Ne reste pas plus qu'il ne faut
Je ne trouve plus les mots
Et du reste...
Ne m'autorise plus les gestes

Tu t'en vas
Je ne te raccompagne pas
Nous sommes devenus désormais
Deux étrangers.

Bonne journée!

© Nadine Bretagnolle-mai 2002