ETAT DES LIEUX

 

Là-bas, ce n'est même pas l'automne
Le fleuve charrie ses branches, monotone
Le soleil a perçé la couche des nuages
Mais ils sont trop artificiels, les feuillages

Je n'aime pas ce lieu où on n's'est pas aimés
Je n'aime pas cet endroit où j'me suis abimée
Les yeux, le coeur , les sentiments
Les mains , les ardeurs , les élans

Cet endroit , je le quitte et j'ai tout emporté
Je pars et je n'ai plus aucun regret
La vie , l'amour et la beauté

Tout cela , je l'ai enfin retrouvé

Ce que j'avais à vivre, je l'ai vécu
J'ai bien pleuré, crié et puis je me suis tue
Personne ne m'écoutait et nul ne m'entendait
C'était un vilain rêve qui me poursuivait

Dix ans de ma vie se sont écoulés
Les gens de ce pays ne m'ont rien apporté
Ils sont secs comme la terre qu'ils cultivent
Je rentre au pays, voilà , voilà , j'arrive...

Etat des lieux
Peut faire beaucoup mieux...
C'est prévu!!! :o)

© Nadine Bretagnolle_Octobre 2002