MATERNITÉ


Lucy , à 4 jours...



Lulu ,ce sont des alexandrins , as-tu vu?

 

J'attendais ce moment , cette page tournée
Cet enfant invité , qui avait accepté
Je la savais déjà , ma fille elle était
Libre je la voulais, libre de refuser

Je bâtissais des rêves , lui tricotais des mots
Elle se lovait en moi , me satinais sa peau
Sa peau à embrasser , sa peau à câliner
Elle mettait du temps à bien se préparer
Et quand elle a paru , envolées mes frayeurs
Vous le dirais-je enfin , ce merveilleux bonheur?
Cet instant suspendu , stupeur , douceur , chaleur

Elle me disait la la, de sa petite voix
Je lui disais là là , je suis toute à toi
Notre première nuit , repères tous égarés
On nous a séparées pour bien nous reposer
Matin la vit griffée , déjà je me fâchais
J'ai fondu en douleur, de la voir si marquée
Son regard confiant , mes rancoeurs a calmées

Ensemble nous avons parcouru ce jour-là
Mêlant déjà nos doigts , mêlant tous nos émois
Je n'en finissais pas , t'admirais , fascinée
Alors , c'était bien vrai , tu étais bien ma fée?

Ma vie avait changé , mère de toi , j'étais
Pour une éternité , pour une immensité
J'ai remercié ton père , de ce bonheur si grand
Tout cet amour géant , cet amour tout le temps

Toutes tes larmes bues , à chacune des tétées
Tu m'as beaucoup donné, l'espoir , la vie , les fées
Celles qui se penchaient sur toi , pour mieux m'aider.

Jamais ce chant d'amour , ne se peut terminer
Et même si la mort venait nous séparer
Je te retrouverai dans le mille de mon coeur
Pour une éternité, Lucy , parole de coeur

© Nadine Bretagnolle
Janvier 2002