T COMME TOI , tu te reconnaitras ...

 

Marc Chagall

Tu dis des mots si gentils
Sur la forme de mes sourcils
Je les crois des arcs-en -ciel
Aux pieds desquels , aux pieds desquels...

Tes mains sont douces à mes reins
Tes mains sont douces à dessein
Quand elles caressent mes cheveux
Je suis Dalila , je le veux
Et Toi , de Samson , tu n'auras le sort fâcheux*

J'aime ton sourire tremblé
Ta bouche est un peu crispée
Et ton regard un peu voilé
Quand à l'Amour ils s'essaient

Mes mots s'échappent en jets nerveux

Tu souris

Tu as perdu l'habitude
Dans ta trop grande solitude
Bourrée de tant d'incertitudes
D'aimer et d'être aimé

Tu me donnes ce plaisir insensé
De pouvoir à nouveau aimer
Tu me plais , tu me plais
Je l'ai su au tout premier baiser

C'est l'amour qui bouillonne dans mes veines J'ai purgé ma si longue peine

Je regarde à ta fenêtre
Sans chercher le bleu horizon
Je regarde pour contempler
L'amour n'est plus cette orange amère

J'apprends à nager dans tes yeux
Ils reflètent la mer et les cieux
L'amour est chaud comme tes yeux
Où j'apprends à m'aimer en bleu

© Nadine Bretagnolle- 2 et 3 février 2004

 

* Une occasion de se cultiver...Pour tout savoir sur Samson et Dalila

http://rene.cougnaud.free.fr/femmesdelabible/Dalila.html